Actualités

CHAMMAL : Portrait du médecin principal Anne, médecin en chef de la base aérienne projetée au Levant

Le médecin principal Anne est le médecin chef de la base aérienne projetée (BAP) au Levant. En poste depuis quelques mois, elle et son équipe assurent le soutien sanitaire des forces françaises déployées dans le cadre de l’opération Chammal.

Crédits : Eric Dejour

« Je ne crois pas être une exception en disant que je suis fatiguée. Cette année, le personnel du service de santé des armées et plus généralement le personnel médical est essoufflé », déclare le médecin principal, « mais j’aime toujours autant mon métier, voire plus si cela est possible », poursuit-elle.en esquissant un sourire. Habituellement déployée pour prodiguer des soins aux militaires et conseiller le commandant de la BAP en matière d’hygiène, de médecine aéronautique et de médecine de prévention, elle s’est adaptée à la crise sanitaire : « l’équipe précédente nous a été d’une grande aide et avait déjà mis en place beaucoup de choses. »

« La COVID-19 nous a ajouté une charge de travail assez conséquente. Nous prenons la température de chaque personnel “arrivant” plusieurs fois pendant leur confinement. On assure également leur suivi médical et  j’effectue régulièrement des téléconsultations. »

Une opération extérieure qui aura donc beaucoup appris au médecin principal : « on est militaires, on se doit de s’adapter à toute situation. A cause des restrictions liées au virus, les accès sur la BAP ont été restreints. Je m’improvise alors dentiste, vétérinaire, ou bien ostéopathe, toujours avec l’appui d’un expert en visioconférence. On a également la chance d’être très bien appuyés par des médecins militaires en France. Il y a une cohésion incroyable, je sais que je peux les appeler à n’importe quel moment de la journée ou même de la nuit. On est vraiment unis. »

La militaire relève d’autres points positifs de ce détachement. Un travail quotidien a été réalisé conjointement avec les forces partenaires  : « un climat de confiance s’est installé, il y a une rigoureuse coopération médicale professionnelle mise en place. Et puis, avec toutes les mesures sanitaires instaurées, on a remarqué une nette diminution des maladies habituelles comme les rhumes ou les angines. Tout le monde est en bonne santé, c’est le principal. »

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente le volet français de l’opération internationale Inherent Resolve (OIR) rassemblant 80 pays et organisations. En coordination avec le gouvernement irakien et les alliés de la France présents dans la zone, l’opération Chammal apporte un soutien militaire aux forces locales engagées dans la lutte contre Daech sur leur territoire. La Coalition internationale adapte en permanence son dispositif au Levant et la France poursuit son effort dans la région car le combat contre le terrorisme continue. L’opération Chammal se concentre désormais sur son pilier « appui » et compte 600 soldats insérés au sein des états-majors d’OIR ou sur les déploiements aériens et maritimes.
RÉSEAU WEBSSA | MENTIONS LEGALES | SUIVEZ-NOUS