Actualités

« Un métier au service des autres, sans routine » : le parcours de l’ICASSP Aurélie

Aurélie s’engage dans la Marine Nationale pour la spécialité d’infirmier en 1999. Diplômée d’Etat en 2002, elle choisit de servir dans les services médicaux embarqués de la force d’action navale à bord desquels elle participe à plusieurs opérations principalement au large de l’Afrique et au Moyen-Orient.

Orientée ensuite vers l’encadrement, elle rejoint le service de cardiologie de l’HIA Ste-Anne en 2007. Diplômée cadre de santé et master 1 en éducation et formation en 2009, elle rallie l’EPPA de Toulon où elle exerce 5 ans en qualité de cadre pédagogique. Elle sera ensuite affectée en unité de soins à l’HIA Ste Anne en médecine interne et dermatologie puis rejoindra à nouveau les forces en honorant le poste de cadre de santé, chef de la division RH de la CSS FAN.

Promue cadre supérieur de santé, elle choisit de servir au sein du département de gestion des ressources humaines du SSA afin d’élargir ses compétences en gestion de personnel. Chef de section des métiers paramédicaux des « forces » et « autres établissements du SSA », elle souhaite désormais réinvestir son expérience pour promouvoir les parcours professionnels dans le respect de la politique RH du SSA.

L’infirmier cadre supérieur de santé paramédical (ICASSP) Aurélie est décorée de la médaille de la défense nationale échelon argent, agrafes « bâtiments de combat » et « missions d’opérations extérieures », de la médaille outre-mer « République de Côte d’Ivoire », ainsi que de la médaille de la reconnaissance de la nation. Elle est mariée et mère de trois enfants.

3 questions à l’ICASSP Aurélie

  • Pourquoi avoir choisi de rejoindre l’armée et les forces ?

« J’ai choisi de rejoindre l’armée et plus particulièrement la Marine Nationale pour 3 raisons.

Premièrement, les armées portent et transmettent les valeurs qui ont été la base de mon éducation (bien que mes parents ne soient pas militaires). Ensuite, je souhaitais pour mon avenir, un métier au service des autres, sans routine : on peut dire que je suis exaucée ! Enfin, il faut avouer que les missions embarquées me faisaient rêver par la découverte du monde et le défi que peut représenter le soutien santé d’une unité en situation isolée. »

  • Comment concilier une carrière professionnelle riche avec une vie de famille ?

« J’ai rencontré mon mari juste après mon diplôme de cadre de santé. Lui sortait de l’école des chimistes et naviguait dans les sous-marins nucléaires d’attaque. Alors que nous attendions notre deuxième enfant, nous avons compris que pour le bien-être et la stabilité de la famille, il nous faudrait opérer un choix. Il a fait le pari d’une deuxième carrière dans le privé. Depuis, nous sommes très épanouis et disponibles pour nos carrières. Nous arrivons à nous relayer et nous soutenir dans nos projets professionnels que nous réalisons chacun à notre tour. »

  • Forces, hôpital et administratif. Certains choisissent d’effectuer leur carrière dans un seul domaine, vous avez fait les trois. Quelles ont été vos motivations ?

« C’est conseillée par mes gestionnaires et ma hiérarchie que j’ai fait le choix d’exercer successivement dans les domaines de la pédagogie, de l’hospitalier, des forces et en administration centrale.

Je suis convaincue que ce sont ces passerelles qui ont enrichi mon parcours professionnel et qui font de moi un professionnel accompli. Et c’est bien cette richesse de parcours qui fait à mon sens la richesse du service de santé des armées. »

 

 

 

RÉSEAU WEBSSA | MENTIONS LEGALES | SUIVEZ-NOUS